La pratique du Tai Chi Chuan améliore la qualité de l'être dans sa globalité
Didier Penaud style Yang de Tai Chi Chuan

Tai Chi Chuan

Le Tai Chi Chuan est l’un des Arts Martiaux Internes Chinois (Nei Chia) les plus connus et les plus répandus. Ces disciplines ont longtemps été tenues secrètes car elles étaient enseignées pour le combat, et par conséquent, elles ne devaient être connues que par un nombre restreint de personnes.
A l’origine, la pratique des Arts Martiaux répondait donc à la nécessité de lutter contre ses ennemis, avec des armes ou à mains nues. Puis au fil des siècles, la Médecine Chinoise a développé l’application de ces techniques pour la santé.
La pratique du Tai Chi Chuan améliore la qualité de l’être dans sa globalité : aussi bien physiquement que mentalement et émotionnellement. Les Arts Martiaux Internes permettent une meilleure circulation de l’énergie du corps et de l’esprit et unifient les deux.

Origine du Tai Chi Chuan

Le Tai Chi Chuan provient d’une très ancienne tradition taoïste, d’exercices et de mouvements visant à cultiver et enrichir l’énergie ou Qi (ou encore "force vitale").
Pour les Taoïstes, le but à atteindre est la qualité du lien de chaque homme avec l’univers et par conséquent avec lui même.

Les exercices permettent de maintenir un niveau d’énergie élevé.

En effet, les postures et les mouvements du Tai Chi Chuan produisent de nombreux effets bénéfiques sur les canaux d’énergie du corps humain décrits par la Médecine Chinoise. En les ouvrant, en les étirant et en les fortifiant, ils améliorent considérablement la circulation du Qi dans tout l’organisme.

La longue expérience des Taoïstes a mis en évidence qu’une mauvaise circulation de l’énergie joue un rôle capital dans l’apparition de la maladie

Le combat du serpent et de la grue - encre

Plusieurs thèses expliquent les origines du Tai Chi Chuan. Certains récits racontent qu’il fut révélé en rêve à un ermite taoïste du nom de Zhan Sanfeng (XVème siècle), ou encore que ce dernier créa la discipline après avoir observé un combat entre un serpent et une grue.

Mais la thèse la plus communément admise est celle qui attribue la création du Tai Chi Chuan à Chen Wanting, chef d’un clan familial de la neuvième génération et général dans l’armée des Ming.

A la chute de la dynastie Ming en 1644, il se retira et élabora une série de mouvements inspirés par diverses sources. De la longue tradition taoïste il garda les techniques respiratoires de Tuna ainsi que les exercices de Dao Yin, destinés à activer l’énergie interne. Il tira également partie du célèbre manuel de boxe du général Chi Ji Guang. Enfin, Chen Wanting étant un ancien guerrier du temple Shaolin, son style est largement influencé par les techniques qu’il y a apprises.

Ainsi naquit le premier style de Tai Chi Chuan : le style Chen.
Le Tai Chi Chuan fut très longtemps réservé aux principaux clans familiaux, dont les chefs transmettaient l’enseignement à leurs seuls descendants. C’est Yang Luchan qui commença à étendre l’enseignement et son style reste aujourd’hui le plus pratiqué par les chinois.


La forme :

Le Tai Chi Chuan se pratique dans le calme et la lenteur, il permet d’accumuler le Qi (l’énergie) dans tout l’organisme et en facilite la circulation. La pratique du Tao Lu (la forme ou l’enchaînement) est fondamentale. C’est un combat contre un ou plusieurs adversaires imaginaires.

Les Tuishou :

La technique de poussée des mains (Tuishou) se pratique à deux et permet de mieux appréhender les mouvements de la forme dans leur aspect énergétique et martial.

Le Tai chi permet d'accumuler l'énergie dans l'organisme
Lara Maupay style Yang de Tai Chi Chuan

Les armes :

On trouve également des techniques de maniement des armes telles que le bâton, le sabre, l’épée, la lance ou encore l’éventail. L’arme est utilisée comme prolongement du corps.

Les styles enseignée au sein de l’Union

Les styles de Tai Chi Chuan enseignés au sein de l’Union sont le style Yang et le style Fu.

Planning 3 Rivières 17-18.pdf
Document Adobe Acrobat 95.0 KB

Arrière-plan : Peinture du XVIIIe siècle, reproduction d’une peinture originale du XIIe siècle, par le peintre chinois Zhang Zeduan : "Along the River During the Qingming Festival"- détail